jeudi 24 avril 2008

Rupture avec un employeur CESU


Les employeurs en général -pas seulement les particuliers- s'imaginent un peu trop qu'ils nous sont indispensables, et qu'on attend après pour manger ! Sachez que du travail, il y en a : c'est parfois difficile de trouver rapidement, mais en cherchant bien... Nul n'est irremplaçable.

En quittant mon employeur, tout à l'heure, je lui dit que la semaine prochaine et la suivante sont fériées -les jeudis- ; elle me dit "ah, alors je vous fait le chèque maintenant".


Elle le remplit et passe au volet social, le complète en parlant à voix haute, et coche 'salaire au forfait'. Je lui dit que je suis au réel et elle me répond "non, non, vous êtes tous au forfait, c'est plus avantageux pour moi ! J'ai toujours fait comme ça." Je ne contrôlais pas ce détail -forfait ou réel-, car je n'avais pas de problème avec les autres employeurs.

Je lui explique que nous n'avions pas convenu cela, de plus depuis plusieurs semaines je lui demande qu'on remplisse le contrat de travail. Elle refuse depuis longtemps, car elle ne s'estime pas employeur et ne veut pas s'engager... Elle a peur. J'ai beau lui démontrer que c'est obligatoire après 4 semaines consécutives, ça protège les deux parties, qu'un salarié pourrait très bien lui demander plus d'heures, elle n'aurait aucun moyen de prouver que c'est faux... Non, y'a rien à faire, elle trouve que je suis "trop à cheval sur les principes"... ce n'est pourtant que la règlementation, c'est pas moi qui décide.

Alors, je lui ai dit gentiment que ça faisait beaucoup, qu'il valait mieux qu'on arrête aujourd'hui. Elle avait déjà en tête le 1er mai à payer, elle ne trouve pas cela normal ! Je lui rappelle que lorsqu'elle travaillait elle n'était pas choquée d'être payée ce jour là, sans avoir travaillé -notons qu'ils étaient tous les deux dans l'enseignement, donc l'incertitude de l'emploi ou de la retraite, ils ne connaissent pas-. Elle me dit :

- C'est vrai, je comprends vous défendez vos intérêts.
- Non Madame, je suis simplement votre salariée !
- Non...
- Et si, vous êtes employeur. Vous pouvez appeler le Centre National du CESU, pour le contrat et les documents à me remettre : attestation ASSEDIC, certificat de travail. Vous pouvez également passer par une association, comme cela vous n'avez plus de soucis.
- Oui, mais c'est plus cher !

Alors voilà, un contrat qui s'arrête -2 heures/ semaines-. Dommage, cette dame est vraiment gentille, et n'a pas besoin de problème supplémentaire : son mari est malade et elle, fatiguée. Je lui dit que je ne suis pas fâchée et que je l'apprécie beaucoup.


Réagissez à cet article : votez et commentez ! Merci

Pas de commentaires

Parrainnages